Littérature étrangère

« Les cercueils de zinc » de Svetlana Alexievitch : Un des rares livres à violer un des tabous de lcercueila guerre, le mythe de la guerre heureuse, patriotique, héroïque. Histoire terrible de ces garçons partis en Afghanistan revenus couverts de honte, assassins, incapables de se refaire une vie. Un livre basé sur les très nombreux témoignages recueillis. Implacable.

« Petit piment » de Alain Mabanckou :piment
L’histoire de Petit Piment, un jeune orphelin effectuant sa scolarité dans une institution d’accueil catholique dans les années 1960. Lors de la révolution socialiste, il en profite pour s’évader. Adolescent, il commet toutes sortes de larcins. Il trouve refuge auprès de Maman Fiat 500 et de ses dix filles. Mais de nouvelles épreuves lui feront perdre la tête.  Le livre est dans sa presque globalité un vrai délice avec ses anecdotes rocambolesques mais il dresse aussi un portrait imagé d’un pays divisé par les ethnies et rongé par la corruption.

CONNELLY :

GOGOL : « Les âmes mortes »

KASISCHKE : « Les revenants« , « Esprit d’hiver »

R. KIPLING : « L’homme qui voulut être roi » (Prix Nobel), « Le livre de la jungle »

Mabanckou Alain : Petit piment », « Mémoires de porc epic »

T. MANN : « Mort à Venise »

E.A. POE : « Histoires extraordinaires »

M. TWAIN : « Les aventures de Tom Sawyer« , « Les aventures d’Huckleberry Finn »

 

 

L. TOLSTOI : « Anna Karenine », « La guerre et la paix » (tomes 1 et 2)

 

 

 

Laisser un commentaire