Une librairie itinérante, quelle idée !

Tout a commencé à Valence, lors d’un atelier improbable, animé par un homme aussi hirsute que jovial : Didier. Il venait nous présenter son projet développé en milieu rural : la librairie-tartinerie de Sarrant. Une très belle librairie, au milieu de nulle part, où le temps s’arrête, où l’esprit s’ouvre … un lieu de culture et de convivialité.

Alors, les graines semées dans mon esprit se sont mises à germer, le puzzle à se constituer … L’épreuve ne faisait que commencer, mais c’était devenu une évidence : il fallait ce genre de lieu en Chartreuse : un lieu de culture, de rencontre ….. de pause, simplement, en regardant la neige tomber !

Malgré un accès massif à l’information, la rapidité de livraison (la commande à peine passée !), une grande quantité de livres disponibles en ligne …. le libraire est, à mon sens,  indispensable : il est le passeur, le veilleur, voire l’éveilleur ! Peut-on se créer et développer un libre arbitre et une opinion en restant dans les rails imposés par la grande distribution ?

Mes sélections sont basées sur des coups de cœur. Les livres choisis ne dépendent que de l’intérêt et la richesse que je leur trouve. Ils ont été choisis pour ce qu’ils m’ont apporté, allant de la connaissance au plaisir, en passant par le jeu avec les mots … un jeu riche et inépuisable, magique, toujours source de bonheur et de réflexion !

14484737_867834190013973_1941875921534905889_nLa libraire est née en octobre 2014 , j’ai préféré commencer par une librairie qui se déplace, au gré des besoins, en complément d’autres activités … une librairie itinérante : « Les Pages Libres ». Ainsi, pour jouer le rôle de passeur, j’amène le livre au lecteur, au moment où l’esprit est réceptif, l’échange riche et où la beauté des lettres peut-être entendue.

Mais pour qui connait un peu le monde de la librairie, c’est un projet peu viable ! Pour autant,  pour les lecteurs et pour les petits éditeurs,  la présence d’une librairie en milieu rural, lors de manifestations ou dans les lieux touristiques, est un complément très apprécié.

Ce jeune projet est souvent considéré avec un petit sourire …. Mais j’y crois et heureusement, je ne suis pas la seule ! J’espère que ma motivation suffira à soulever les montagnes !

Je ne veux pas finir sans les inévitables mais indispensables remerciements :

– merci à Didier et Catherine pour leur accueil et leur patience,

–  merci aux acteurs locaux : Eric Arthaud du Parc de Chartreuse pour ses conseils,  la mairie d’Entremont et à l’AADEC pour leur aide,

– Un très grand merci à mon mari pour son aide et sa grande bienveillance ! Ainsi qu’ à tous mes amis qui, malgré  l' »originalité  » de ce projet, sont toujours à mes cotés,

– Et enfin un merci particulier à un groupe d’élève ( des « sales gosses » qui se reconnaîtront !) qui ont été pour moi pendant deux ans, une inépuisable source d’énergie … indispensable !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *